Introduction

Avec la Googlisation de notre environnement qui s’est faite au fil du temps, Google règne en maître absolu sur notre vie numérique. La collecte massive de données faite par celui-ci et sa contribution à la surveillance de masse m’a poussé à chercher des alternatives à cet écosystème bien trop omniprésent dans nos vies à mon goût. Cet article recense les différentes alternatives que j’ai pu découvrir au fil du temps pour rester en contrôle de ses données personnelles.

Saviez-vous qu’il est possible de consulter une partie des informations qu’ils ont sur vous en visitant leur “MyActivity” ? Vous pouvez y retrouver par exemple les recherches effectuées, les vidéos YouTube consultées, ou encore les applications lancées et enregistrements audio de l’assistant si vous utilisez Android.

 

Quel moteur de recherche choisir ?

Google est LE moteur de recherche que tout le monde utilise. Il faut reconnaître que celui est très performant, tout particulièrement lorsqu’il a été en mesure d’en apprendre davantage sur vos préférences et habitudes de recherche. J’ai eu l’occasion de tester quelques moteurs de recherches qui ne m’ont jamais entièrement satisfait, je ne trouvais pas toujours réponse à mes questions notamment lorsqu’il s’agissait de recherches techniques très précises.

  • DuckDuckGo pionnier des moteurs de recherche respectueux de la vie privée, longtemps utilisé pour ma part, mais ne me convenait pas pour certaines recherches techniques.
  • Qwant est arrivé 5 ans après, c’est une entreprise Française et leur moteur de recherche se veut respectueux de la vie privée. Moteur de recherche très prometteur que je vous invite à essayer.
  • StartPage agit comme une sorte de proxy web, il effectue une recherche Google pour vous et vous renvoie les résultats. Les requêtes de tout le monde sont noyées dans la masse d’utilisateurs et il devient impossible pour Google d’identifier qui que ce soit. Ce moteur de recherche a pas mal gagné en popularité lorsque Snowden a suggéré de l’utiliser comme alternative.
  • SearX est un peu comme StartPage dans le sens où il agit comme une sorte de proxy entre votre navigateur et les autres moteurs de recherche. Il a l’avantage d’être extrêmement customisable que ce soit graphiquement, ou dans les moteurs de recherches à utiliser pour faire ses recherches. De plus, c’est un projet open-source, ce qui signifie que vous pouvez l’héberger sur votre propre serveur. SearX étant une surcouche à l’ensemble des moteurs de recherche les plus connus, il est pour moi la solution parfaite pour allier respect de la vie privée et précision des résultats.

L’idée ici n’est pas tellement de vous dire d’utiliser tel ou tel moteur de recherche, mais plutôt de vous montrer quelques alternatives intéressantes, à vous de faire votre choix.

 

Le cas Android

Le téléphone est à mon sens la chose la plus intrusive dans notre quotidien. Nous avons toujours nos smartphones sur nous, sommes en permanence en train de communiquer avec, que ce soit par SMS, appels, réseaux sociaux et bien d’autres ! Tant d’informations que Google peut récupérer afin d’en savoir un peu plus sur vous…

Android n’est pas le problème à proprement parler, celui-ci est open-source et ne pose pas de problèmes particuliers en matière de vie privée. Les problèmes sont les services Google qui tournent par dessus et qui espionnent vos moindres faits et gestes. Google est devenu comme indispensable sur les téléphones, quel que soit le constructeur du téléphone, quelle que soit la surcouche constructeur/opérateur/ce que vous voulez, Google est là. En même temps il est compliqué d’imaginer utiliser Android sans le PlayStore qui regroupe une quantité impressionnante d’applications.

Un autre problème avec Android, c’est que comme les services Google sont préinstallés sur tous les téléphones, vous DEVEZ avoir un compte Google pour continuer (le fameux compte auquel il faut se connecter au premier démarrage du téléphone). L’omniprésence de Google sur Android a eu pour conséquence que les développeurs d’applications codent des applications qui sont totalement dépendantes des services Google. Si vous voulez que votre appli émette une notification par exemple, vous devez passer par Google…

Dans cette partie de l’article, je vais vous proposer quelques alternatives afin de limiter l’intrusion de Google dans votre vie privée. Je ne peux pas détailler les procédures dans les moindres détails, cela pourrait faire l’objet d’un article à part entière, je vais juste tenter de vous donner des pistes pour vous débarrasser de Google au maximum.

  • Changez de distribution Android ! La ROM dite “stock” (celle par défaut quoi) contient les services Google, donc dans l’optique de s’en débarrasser, il vous faut une ROM dont l’installation de ces services est facultative. La distribution open-source la plus connue à l’heure actuelle est LineageOS (le successeur de CyanogenMod) que je ne peux que vous recommander. Vous retrouverez la liste des téléphones supportés OFFICIELLEMENT dans la section download de leur site. Vous avez également accès à des instructions d’installation sur la page de votre appareil (s’il est supporté). Il y a d’autres distributions LineageOS qui ne sont pas officielles mais qui fonctionnent très bien pour la plupart, c’est pourquoi si votre appareil n’est pas officiellement supporté, regardez sur le forum XDA s’il y a des versions non-officielles qui ont l’air sérieuses pour votre modèle de téléphone (que ce soit LineageOS ou une autre d’ailleurs).
  • N’installez pas les gapps (Google Apps) par dessus cette nouvelle ROM ! Comme je vous ai dit précédemment, la quasi-totalité des applications dépendent des services Google, les applications ne pourraient donc pas fonctionner sans… C’est là que MicroG rentre en jeu, il s’agit d’une ré-implémentation des services Google mais entièrement libre. Les outils de MicroG vont vous permettre de simuler l’installation des services Google sur votre téléphone et de faire croire aux applications que tout se passe bien alors qu’en réalité, seul MicroG est installé. Pour les plus chanceux, un bundle tout fait est peut-être disponible pour votre appareil. Sinon il vous faudra mettre un peu les mains dans le cambouis et suivre la doc concernant l’installation. Attention au prérequis, qui est que votre ROM doit supporter le spoofing de signatures. Le moyen le plus simple d’y parvenir est d’installer XPosed pour son module FakeGApps qui va vous permettre de faire cela.
  • Utilisez des Stores alternatifs ! Tout le monde connait le PlayStore, mais sachez qu’il en existe également d’autres. Le store alternatif le plus connu est F-Droid qui propose uniquement des applications libres et open-sources. Si comme moi vous ne souhaitez pas installer une application Google mais tout de même avoir accès aux applications du PlayStore, alors installez YalpStore depuis F-Droid qui vous permettra de télécharger et mettre à jour les applications du PlayStore mais sans utiliser de compte Google ! Il existe également d’autres stores d’applications que je ne citerai pas car j’ai une confiance très relative en eux…
  • Limitez au maximum les applications Google. Ce qui est formidable avec MicroG, c’est que vous êtes toujours en mesure d’installer des applications Google comme YouTube ou Google Maps, mais en cherchant bien, il existe des alternatives entièrement libres qui semblent être de très bons compromis entre qualité de service et respect de la vie privée. Jetez un coup d’œil à NewPipe (que je trouve largement meilleur que l’application YouTube officielle) et à OsmAnd (une application Android utilisant OpenStreetMap). Ces deux applications n’utilisent pas les services Google, ce qui les rend d’autant plus intéressantes et elles s’avèrent être de très bonnes alternatives.

 

Maintenant que Google est de l’histoire ancienne, vous n’allez même plus avoir besoin d’une adresse Gmail ! Alors c’est aussi l’occasion de se tourner vers des services de mail plus respectueux de votre vie privée ! Le premier qui me vient en tête est tout naturellement ProtonMail qui est tout simplement excellent. Vos mails sont entièrement chiffrés vous assurant ainsi que seul votre destinataire sera en mesure de lire le contenu des mails, de plus les mails sont chiffrés avec votre mot de passe de telle sorte que même ProtonMail n’a pas accès à vos mails. Si vous souhaitez obtenir quelques informations concernant d’autres services de mail du même genre, je vous invite à regarder cette page.

 

Google Drive

Leur drive fournit un environnement de stockage tout simplement incroyable dans lequel vous pouvez même éditer des documents de manière collaborative. Il est extrêmement compliqué de trouver une alternative aussi intéressante de par la gratuité des 15Go d’espace disque qu’ils proposent. C’est très intelligent de la part de Google de proposer un service gratuit aussi intéressant, car les gens trouvent ça pratique, s’en servent et ne réalisent pas que ces données appartiennent maintenant à Google. Rappelez vous que :

Bon mais sinon, quelle solution a t’on comme alternative au GDrive ? J’ai bien peur que la seule possibilité soit pour vous d’héberger vous même vos données personnelles. Que ce soit avec un NAS chez vous, une Raspberry Pi plus un disque dur, ou encore avec un serveur que vous louez chez un hébergeur. Un outil que j’ai découvert de manière relativement récente est NextCloud, celui-ci est de loin le cloud open-source le plus complet et le plus intéressant qui existe. Il vous offre la possibilité de créer tout un écosystème à la manière de Google mais en restant totalement en contrôle de vos données. Il existe une multitude de plugins vous permettant de faire de l’édition collaborative de documents, de synchroniser votre emploi du temps, vos contacts, etc… sur tout vos appareils.

Google calendar alternative

Google contacts alternative

 

Conclusion

Il est devenu extrêmement compliqué d’échapper à l’emprise de Google sur notre société, la qualité des services qu’ils proposent est non négligeable mais leur goût pour la collecte massive de données devrait en interpeller plus d’un. En plus d’être un réel problème pour notre vie privée c’est devenu une course de pouvoir entre ces géants américains, leur influence est telle que ça en deviendrait presque politique.

Je ne peux pas terminer cet article sans mentionner Framasoft qui fait un travail remarquable dans la lutte contre la Googlisation et pour le respect de la vie privée. Ils proposent entre autres tout un tas d’alternatives à plein de services bien connus mais pas très respectueux de votre vie privée.

Vous trouverez également tout un tas de logiciels et comparatifs très intéressants sur PrivacyTools.io.

Cet article sera amené à évoluer au fil de mes découvertes.